Richard Greslebin porte-drapeau des anciens combattants depuis plus de 25 ans…

3

Raymond Destin, le président des anciens combattants de Honfleur, AFN et tous conflits, s’est rendu au domicile de Richard Greslebin pour lui remettre le traditionnel colis de Noël récompensant le porte-drapeau pour son assiduité aux différentes cérémonies commémoratives. « C’est en hommage à mon grand père (Edmond Roullié) et à mon père (Fernand Greslebin) ; l’un fusillé, l’autre blessé par les allemands lors de la libération de Honfleur fin aout 44, que je porte avec fierté depuis 25 ans ce drapeau lors des cérémonies commémoratives de tous les conflits mondiaux.
Au-delà de ces liens familiaux, je mets à l’honneur tous ces résistants, hommes de l’ombre qui par leur courage et leur  bravoure ont grandement contribué à notre liberté d’aujourd’hui.
Nous avons un devoir de mémoire, il faut qu’il perdure et se transmette aux jeunes générations.» Devait indiquer Richard Greslebin tandis que Raymond Destion apportait, lui, une précision importante : « Les dernières recommandations sanitaires de la préfecture reçues par la mairie de Honfleur nous ont amené a annuler notre traditionnelle réunion de remise de colis. Cette réunion avait pour principal objectif de rendre hommage à nos porte-drapeaux et rendre compte de l’action du maire de Honfleur qui, chaque année, leur offre un superbe colis de noël, ainsi qu’à Odile Simon qui, en l’absence de fanfare, interprète les sonneries lors de nos commémorations patriotiques. »
Cette année, ils étaient 9 porte-drapeaux + Odile Simon à être mis à l’honneur : Prieur Marcel – Volpe Anthony – Van riel Pierre – Quesney Pierre – Lefebvre Henri – Jaouen Bernard – Targat Stéphane – Greslebin Richard – Lefrancois André. « Ils ont pu bénéficier de cette attention qui symbolise la gratitude d’une ville envers celles et ceux qui portent les couleurs d’une patrie, et assurent une présence indispensable à l’hommage que nous avons à rendre aux victimes civiles et militaires de tous les conflits dans lesquels la France a été engagée. »
Si les restrictions sanitaires s’assouplissent, les anciens combattants pourront à nouveau se retrouver en février pour la traditionnelle dégustation de crêpes.