Le Salon du Lin revient du 3 au 5 mai 2019

543

Du lin textile au lin composite, entre tradition et modernité, le Festival « Vive le Lin » initié par l’association Création Culture en Pays d’Auge révèle les univers variés de créateurs inspirés par cette matière noble et naturelle. Cette 2e édition aura lieu du 3 au 5 mai 2019 aux greniers à sel et au musée Eugène Boudin

Culture locale et écologique nécessitant peu d’eau, peu d’engrais qui pousse sans OGM et représente près de 40% de la production mondiale, le lin est la culture vedette des terroirs normands (Pays de Caux, Eure, plaine de Caen).
Hypoallergique, antibactérien, avec des qualités thermorégulatrices, les vertus du lin en font une indispensable matière en mode et en décoration.
C’est pourquoi ce salon s’inscrit dans la valorisation du lin comme support d’expression et de création dans les secteurs de la mode, la décoration, le design…
Le lin est identitaire de la Normandie ; mais notre région est aussi l’une des régions les plus connues pour ses dentelles tant aux fuseaux (Bayeux, Caen, Couseulles) qu’à l’aiguille (Alençon, Argentan). C’est pourquoi le salon du Lin invite cette année la dentelle (création, exposition, démonstrations, conférence).

Au Greniers à Sel – entrée libre
– Salon du lin textile : Stylistes mode et accessoires, décorateurs d’intérieur, artistes peintres présentent leurs dernières collections (vêtements, accessoires, bijoux, art de la maison, linge de table et de lit, tissus, produits issus du lin, peintures…) en lin naturel, teint, brodé, peint ou associé à d’autres textiles… 
les exposants « Mode et accessoires » :
Anne Fo création (vêtements, accessoires, bijoux),
Hélène Blondet (robes de mariée en dentelle)
Atours de têtes (chapeaux, casquettes femmes et hommes),
Créalin (sacs,cabas),
Mais aussi Liane, Isabelle Chevalier, Lin et Perles (bijoux), Isabelle Weislo (bijoux dentelle textile et métal), LC création, les bobines de Malou, Lulubel et Cie (vêtements et accessoires pour enfants)…
les exposants « Art de vivre / Maison » :
Odile Laresche (peinture sur toiles de lin, coussins, plaids, nappes),
Embrin (linge de lit et de table),
Lin Perché (lampes),
Linl’autre Effet (coussins, chemins de table),
Fait Main (objets décoratifs),
Lecoeur (bouillottes),
Obag (habillage pour cubi, gourde),
Ingrid Douchin (toiles sur lin, poésie et calligraphie),
François Moreau (tableaux),
Made in France (tissus, ficelles),
Graine de lin (coussins graines de lin)…

– Le lin composite: La nouvelle vie du lin n’a plus de limite. Cette fibre authentique révèle aussi ses qualités dans la fabrication de matériaux composites dont les secteurs d’application sont multiples dans les domaines du design, des sports et loisirs, des transports servant à des réalisations concrètes et commercialisées. 
Dans le Grand Grenier à Sel, sur le stand de Fimalin , association de professionnels, filière de lin technique, seront à découvrir entre autres un cocon XL/ Dehondt composites, un banc en marbre / Le monde de la pierre, une tente hussarde pour toit d’une voiture, une planche de surf, un velo en lin et bambou…

Pratique
Salon du Lin au Greniers à sel – 3-4-5 mai 2019 de 10h à 19h – entrée libre

A découvrir absolument !
– Le groupe franco-anglais «Les Texturières».
Sous la direction artistique de Sally Goodwin, le collectif expose sa nouvelle création 2019: une oeuvre collective sur toile de lin de 8 mètres sur un thème libre composée de petits formats 30 x 30 cm réalisée avec des techniques de collages, d’impressions, de coutures en piqué…Conceptuel ou figuratif, ce minimalisme empreint de préciosité permet toutes les audaces et les expérimentations. L’art textile tisse sa toile.

– «L’entre temps» de Camille H : la Rétrospective du défilé « Anne FO 2018 au Musée Eugène Boudin » en photos. 
En avril 2018, la styliste Anne Fo faisait souffler un vent d’Asie sur le Musée Eugène Boudin avec son défilé de mode haute couture. L’exposition-rétrospective dans le Grand Grenier à Sel permet aux visiteurs de voir ou revoir une dizaine de tenues emblématiques de cet événement. De son côté, la photographe Camille H, en témoin silencieux, a collecté dans l’univers très secret des coulisses, ces instants rares, chargés d’émotions de peurs et d’excitations fortes avant la représentation.

– La dentelle 
Pendant la durée du salon, sur un espace dédié dans le Grand Grenier à Sel, 4 dentellières de l’association «Dentelles et Blondes» effectueront des démonstrations de dentelle aux fuseaux dans des techniques spécifiques de la Normandie (Polychrome de Courseulles, Chantilly de Bayeux, Point de Honfleur, Blonde de Caen + dentelle à l’aiguille: Point d’alençon). 
L’espace dentelle s’accompagnera d’une exposition de dentelles anciennes : chantilly de Bayeux et blonde de Caen (robes, éventails, coiffes , châles…).

Pratique
Salon du Lin au Greniers à sel – 3-4-5 mai 2019 de 10h à 19h – entrée libre

Des conférences
– «Le lin, une mine d’or à découvrir» par Françoise Latour / Fimalin
vendredi 3, samedi 4 mai à 11h et 15h et dimanche 5 mai à 11h 
Fimalin révèle les nouvelles applications du lin. Alors que ce matériau intéresse de plus en plus de chercheurs, industriels, designers, le visiteur pourra découvrir que l’on peut aujourd’hui marcher et s’asseoir sur du lin, sortir le lin sous la pluie, créer du mobilier et des objets 100% lin.

– «Histoire de la dentelle en Normandie, le point de Honfleur» par Claudette et Michel Bouvot Association Dentelles et Blondes – Caen, Courseulles
samedi 4 mai à 17h 
Les conférenciers présenteront un historique sur la fabrication de la dentelle en Normandie, la dentelle a évolué de la «blonde de Caen», à la polychrome de Courseulles, en passant par la chantilly de Bayeux et le point spécifique de Honfleur.

Un défilé haute couture
Comme l’an dernier, la styliste normande Anne Fo présentera ces créations de l’année sur le thème «Les animaux font la mode» au Musée Eugène Boudin. Un bestiaire imaginaire et féerique dans lequel règnent les oiseaux envahit le Musée Eugène Boudin
Le musée constituera l’écrin exceptionnel dans lequel Anne Fo convoquera un monde d’animaux imaginaire et féerique dans lequel règnent les oiseaux. Passionnée par le lin, la créatrice privilégie les jeux de textures et l’art des mélanges subtiles avec style et audace, un savoir-faire incontesté et de grandes prouesses techniques. Elle utilise des matières innovantes (mélangées), du cuir, des plumes, des paillettes…et explore ses propres techniques de teinture et de customisation. Un travail singulier qui exprime une forte identité créative.
Anne Fo imagine aussi des collections de bijoux allurées à base de matériaux naturels comme le bois, la nacre ou le cuir. Le défilé «Les animaux font la mode» s’inscrit comme une parenthèse. Le plaisir de s’immerger dans un conte fantastique haut en couleurs à l’élégance baroque.

Après une formation en haute couture à Paris et quelques années dans les ateliers de Torrente et Balmain notamment, Anne Fo s’installe à Saint Valéry en Caux en Normandie depuis une vingtaine d’années. Très sollicitée pour la réalisation de défilés en Normandie et à Paris, Anne Fo est considérée, dans le monde du lin, comme l’une des stylistes les plus talentueuses de sa génération.

Pratique
Défilé Anne Fo au Musée
Dimanche 5 mai à 15h
4,50 euros par personnes (tarif préférentiel accès défilé et musée)
Rens. 06 71 52 71 05
.