La grosse galère pour la livraison des masques à la CCPH-B

185
@Honfleurinfos : Christophe, Débora et François Chanteloup lors de la répartition des masques.

« On a bien failli ne pas avoir les masques à temps…. » Explique François Chanteloup, le Directeur Général des services à la Communauté de Communes du Pays de Honfleur-Beuzeville, visiblement très en colère ce jeudi matin au siège de la CCPH-B.
En cause une fabrication plus longue que prévue, mais surtout et avant tout, une défaillance énorme de la société de livraison. « Nous aurions dû logiquement être livrés ce mercredi. Mais malheureusement nous n’avons rien vu venir. » S’étonne encore François Chanteloup avant de poursuivre : « Ce jeudi matin, selon la société de livraison, nous devions recevoir les masques à 10h30 très précises. Mais à 10h30, toujours rien, alors que la société de livraison « UPS », possède mon numéro de portable. J’ai donc personnellement pris contact avec la société UPS qui m’indique, de façon naturelle, que les masques sont dans un entrepôt à Giberville en train d’être reconditionnés, avec, tenez-vous bien, une reprogrammation pour la livraison… ! Vous imaginez ma colère lorsque j’ai appris ça alors que les maires avaient déjà programmés leurs distributions. Fort heureusement, l’entreprise qui a fabriqué les masques est intervenue pour bloquer les portes de l’entrepôt de Giberville qui se fermaient pour la pause déjeuner. Dans le même temps, j’ai envoyé deux véhicules sur place pour récupérer notre marchandise. A midi, ce jeudi, nous avons pu récupérer nos masques et les ramener ici à Honfleur à 13h55, c’est-à-dire 5 minutes avant l’arrivée des maires. Dans la demi-heure qui a suivi, nous avons pu fournir les masques aux 23 communes de la CCPH-B soit en les transportant directement dans les communes, soit en les donnant aux maires venus les récupérer. »
Une grosse galère que le DG et ses collaborateurs ne sont certainement pas près d’oublier. Toujours est-il que grâce à leur détermination, les masques ont peu être livrés à temps puis distribués dans la foulée à la population.
Au total, ce sont 28 000 masques, sur les 40 000 commandés qui ont ainsi été distribués entre ce jeudi après-midi et la journée de vendredi pour un montant de 120 000€.
Rappelons que ces masques, de norme Afnor, sont en tissu, qu’ils sont donnés gratuitement à la population et sont lavables une soixantaine de fois à 30°.