Judo Club du Pays d’Auge : retour sur les tatamis..

80
@Honfleurinfos : Crédit photo : DR

Après des mois sans pouvoir exercer le judo en intérieur, les mineurs du Judo Club du Pays d’Auge ont pu reprendre mercredi dernier les entraînements dans un dojo !

Les mineurs de retour en intérieur

Après l’accord du Service des Sports et de la mairie de Honfleur, le JCPA a pu reprendre ses cours et entraînements pour les mineurs ce mercredi. Alors que des cours étaient déjà dispensés en extérieur depuis la fin du confinement, ce retour dans le dojo ravit l’ensemble de l’équipe pédagogique et bien sûr les enfants.
Néanmoins, quelques règles resteront à respecter. Pauline Bailleul, membre du bureau, nous explique : « Nous avons l’autorisation de faire du judo avec contact. Mais avec des recommandations : comme essayer d’avoir le même partenaire de combat pour toute la séance et porter le masque dès que possible -phase d’explication et de démonstration-». Le port du masque concernera l’ensemble des adultes, et tous les enfants de plus de 6 ans. Les parents ne sont toujours pas autorisé à rester durant la séance, et les vestiaires resteront fermés pour le moment.
Mercredi dernier, « il en manquait forcément … Mais en règle générale, les enfants étaient très contents de pouvoir se retrouver et retrouver le combat ! » Les conditions ne sont pas encore optimales, mais on s’en rapproche tranquillement. « Au moins, nous sommes à l’abri, et ne sommes plus dépendants du temps » souligne Pauline Bailleul.

Fidélisation des adhérents

Le bureau du Judo Club a également redoublé d’efforts pour satisfaire ses adhérents. « Nous avons mis en place un tarif préférentiel. Pour toute nouvelle inscription, le prix de 10€ en mai et de 0€ en juin et juillet. Avec avantages pour la cotisation de la rentrée ».
Le club a également investi dans l’achat de matériels divers. Et propose maintenant l’achat de produits personnalisés ! « Notre bureau est resté actif lors de ces périodes de confinement et nous avons continué à avancer. Le club propose l’achat de gourdes au nom du club, des sweats avec notre logo … Beaucoup d’actions pour essayer de fidéliser nos adhérents ». Conclut Pauline Bailleul

De notre correspondant : Valentin Ruffin