Le centre-ville de Lisieux se refait une beauté

429

Collectivités. Le grand projet de redynamisation des centres villes qui mobilisera 60 millions d’euros sur 5 ans (dont 11,5 de la Région) continue à être déployé auprès des 7 villes lauréates. Aujourd’hui Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Bernard Aubril, Maire de Lisieux, ont signé, ce jour, la convention qui apporte 1,2 million d’euros à la ville qui va investir 4 millions d’euros.

Transformation lexoviennes à venir
– la réhabilitation des parties communes d’un immeuble de la reconstruction en face de la gare routière, géré par 42 copropriétaires, pour un montant de 760 000 euros. La Région Normandie accompagne cette remise en état à hauteur de 380 000 euros.
– la réhabilitation de l’espace Victor Hugo, ancienne gare routière construite après la guerre qui héberge actuellement les services de la Mairie et des associations, ainsi qu’une maison des projets dans le cadre de Lisieux 2025. Le bâtiment doit être restructuré et rénové afin d’en faire un lieu plus attractif et d’améliorer l’offre de salles pour séminaires et réunions. D’un montant global de 625 000 euros, la Région soutient ce projet à hauteur de 187 500 euros.
– le réaménagement du parvis et du cours Victor Hugo à travers la réorganisation des circulations et stationnements, le développement des mobilités douces et des lieux de détente, de jeux et de plantations. La participation de la Région à ce projet s’élève à 653 694 euros, pour un montant global de 2 614 775 euros.

Six autres dispositifs disponibles
1- Reconquête des îlots dégradés : pour la période 2017-2021, une convention entre la Région et l’EPFN (Établissement public foncier de Normandie) est financée principalement à hauteur de 31,17 millions d’euros par la Région, 35,87 millions d’euros par l’EPF Normandie, 30,96 millions d’euros par les collectivités, et 2 millions d’euros par d’autres financements (dont le FEDER).
Le traitement des ilots dégradés, la démolition des parcs de logements sociaux vacants et amiantés, et 80 % des coûts de démolition, de dépollution des friches d’activité et des équipements publics amiantés pour les centres bourgs et 75% pour les villes moyennes sont pris en charge par la Région et l’EPFN.
2- Soutien à la réhabilitation et à la création de logements locatifs : dans les bourgs de plus de 1500 habitants ou disposant d’un collège, la Région finance 150 euros par m² sous condition pour la rénovation des logements locatifs.
3- Aides à la rénovation thermique des logements : les dispositifs IDEE construction ou rénovation des logements sociaux à destination des bailleurs sociaux permet de financer la rénovation en BBC et la construction de bâtiments à énergie positive. Le chèque éco-énergie aide les particuliers pour la rénovation thermique de leurs logements.
4- Lutte contre la désertification médicale pour redynamiser les centres-villes : pour générer de l’activité dans les centres, la Région finance l’implantation de Pôles de Santé Libéraux Ambulatoires (PSLA) dans les centres-villes et centres-bourgs.
5-La Région soutient les entreprises du tourisme : la politique régionale a pour objectif de doter les territoires de pépinières et d’hôtels. Via des dispositifs portés par l’Agence de développement de la Normandie, la Région va proposer des aides directes aux entreprises touristiques, aux commerces et à l’artisanat sous forme de prêts et de fonds de garantie.
6- Aide aux projets d’investissement : la région finance des équipements structurants à l’échelle intercommunale, grâce au Fonds Régional d’Aménagement et de Développement du Territoire (FRADT).

Ginette Blery