Candidate EELV, Anna Ivanova dénonce les consignes de vote, du candidat de la Gauche et de l’écologie…

235

Dans un communiqué, Anna Ivanova, militante écologiste, remplaçante de Françoise Halley, binôme aux élections Départementales, dénonce les consignes de vote du candidat de la Gauche et de l’écologie, Jean-Baptiste de Sales Gomez..

Dans ce communiqué, la militante Europe Écologie les Verts indique : « En lisant un article dans la presse locale, j’ai pris connaissance de la rumeur concernant une tentative d’accord entre la liste « Lamarre/Nouvel Rousselot » et la liste « Halley/De Sales », au soir même de l’élection.
Au sein de la liste « Gauche Côte fleurie et Écologistes », je représente les Ecologistes et je tiens fermement à me désolidariser d’une quelconque tentative de ralliement de notre liste. » Et Anna Ivanova de poursuivre : « Compte tenu du fait que depuis les années 1970, après que René Dumont, premier écologiste ait déjà parlé de ce que nous vivons actuellement, j’ai toujours milité en faveur de la protection de l’environnement, incluant la biodiversité, qu’il s’agisse de la faune et de la flore; militantisme qui n’a fait que croître d’années en années face aux alertes que notre Terre nous envoyait, si bien que je me suis engagée il y a un an, pour la première fois, à un parti qui représente le mieux mes valeurs citoyennes, écologistes et solidaires : Europe Ecologie Les Verts.
Nous savons toutes et tous que la bétonisation des sols, le non respect des permis de construire, les constructions de plus en plus nombreuses dans notre intercommunalité comme dans certaines autres communes de la Côte Fleurie en sont en partie la cause. À titre d’exemple, le prochain projet de la mairie de Trouville-sur Mer vise à artificialiser une zone de 12 ha à Hennequeville. Il affectera gravement une zone d’intérêt écologique et environnemental et modifiera l’écoulement des eaux dans une zone sensible et fragile.
Michel Lamarre, bien qu’étant depuis 25 ans Vice Président au département, peut compter sur les doigts d’une main, les réalisations faites en termes d’écologie, mises à part la station d épuration, et l’école maternelle du plateau…. » Anna Ivanova d’indiquer : « Sait on que les repas des cantines viennent, depuis des années, d’une usine agro-alimentaire, La Normande, située à 118 kms de Honfleur, près de Dieppe ? Pourquoi aller s’approvisionner si loin avec des coûts de transport et une lourde empreinte écologique? N’aurait t il pas été possible de trouver de quoi nourrir sainement nos enfants et petits enfants, nos anciens… auprès des producteurs locaux, dans notre magnifique Pays d’Auge où l’on trouve de tout ? Ce qui aurait de plus permis de créer des emplois dans une cuisine en régie. Que dire du creusement d une route à deux voies dans le Bois du Canteloup afin de désenclaver ce quartier, dont la nécessité n’est pas contestable, alors qu’il y a déjà trois chemins existants qui peuvent être aménagés !…
Que dire des Laurentides où un projet immobilier a obtenu un permis de construire que le promoteur qui se sent impuni ne cesse d’enfreindre car il arrive à obtenir des services de l’urbanisme, des modifications à posteriori ?
Que dire des Varêts où dans une zone pavillonnaire le propriétaire ayant racheté la propriété Ranguen si chère aux honfleurais, l’a vendue à un promoteur pour y construire deux immeubles de 15 logements après avoir rasé un magnifique parc centenaire où les écureuils et toute une biodiversité s’ébattent ? Sans oublier la cinquantaine de voitures qui se rajouteront aux autres qui encombrent et polluent déjà trop les honfleurais, et combien d’autres exemples …..
Comment, moi membre d’EELV, pourrais je donner ma confiance au tandem Colette Rousselot/Michel Lamarre ? »